2021

 

Foi et communauté N° 163 – Mai 2021(PDF)

EDITO

Frontières…Qu’évoque ce mot pour vous ? Fermeture ou ouverture ? Élément structurant ou empêchement ? Protection ou invitation au voyage ? Répartition équitable ou injustice ? Droit acquis ou responsabilité ? Océan, rivière ou plutôt mur, treillis ou barbelés ? Le sujet réclame beaucoup de diplomatie ! Les fêtes juives et chrétiennes les plus importantes se nomment Pâque ou Pâques : elles évoquent un « passage » de l’esclavage à la liberté, de la mort à la vie. Mais lorsqu’en français on parle d’un « passeur », ce mot est-il positif ou négatif pour vous ?

Foi et communauté N° 162 – Mars 2021 (PDF)

EDITO

Dans un contexte sanitaire mondial préoccupant, comment les chrétiens de notre paroisse continuent-ils de témoigner de leur foi pour que la paroisse reste toujours ce lieu de vie qui rayonne de la lumière du Christ, de l’amour fraternel et de l’espé- rance ? Les Saintes Ecritures nous disent qu’il y a plusieurs façons par lesquelles le monde reconnaîtra que nous sommes chrétiens, disciples du Christ (Jean 13, 35). L’une des façons consiste dans la manière dont les chrétiens s’aiment les uns les autres. C’est ce que notre paroisse essaie de vivre au quotidien en prenant soin non seulement de ses membres, mais également des hommes et des femmes qui viennent frapper à ses portes, tout particulièrement en cette période si difficile.

Lire la suite…


2020

Foi et communauté N° 161 – Décembre 2020

EDITO

Comptez les bienfaits de Dieu… en 2020 Nous connaissons probablement tous ce cantique. En cette fin d’année ce cantique me revient et j’avais à coeur de partager le refrain : « Compte les bienfaits de Dieu, Mets-les tous devant tes yeux, Tu verras en adorant Combien le nombre en est grand. » L’auteur utilise ici l’impératif, comme pour donner un ordre, une recommandation à l’image de David qui ordonnait à son âme de bénir l’Éternel dans le Psaume 103. Cette année 2020, avec la pandémie, les mesures sanitaires et notre nouvelle façon de vivre, j’ai compris pourquoi David avait utilisé ce temps. 

 


Foi et communauté N° 160 – Août 2020 (PDF)

EDITO

Après un été passé à la montagne saurons-nous marcher sur l’eau ? (selon Matthieu 14, 22-33)
L’été qui s’achève bientôt nous a conduits à travers des textes bibliques sur le thème de la « montagne ». Saurons-nous mettre à profit ce temps du retrait dans les hauteurs pour oser nous risquer à marcher sur la mer ?
A en croire Conrad Witz qui a repré- senté la scène dans la rade de Genève en face du coteau de Cologny (MAH), l’exercice restera difficile. Et pourtant ! Une fois dépassée la lecture au premier degré, un récit biblique donne toujours à réfléchir.
Tandis qu’il se retire dans la montagne, Jésus oblige ses disciples à monter dans une barque.

Lire la suite…


Foi et communauté N° 159 – Juin 2020 (PDF)

EDITO

La pandémie du Covid-19 vient cruellement mettre à l’épreuve notre foi. Dans un contexte comparable au nôtre aujourd’hui, Jésus a posé cette question aux douze apôtres qu’il a choisis : « Voulez-vous, vous aussi, vous en aller ? » Comme d’habitu- de, Pierre se fait le porte-parole des Douze. Il lui répond : « Seigneur, à qui irions-nous ? Tu as les paroles de la vie éternelle. » (Jean 6, 68-69)

Lire la suite…


Foi et communauté N° 158 – Mars 2020 (PDF)

EDITO

Avez-vous tenu vos bonnes résolutions de 2020 ?

Ça y est, cette année est la bonne, cette fois-ci je vais tenir mes résolu- tions et m’y mettre dès le début de janvier ! On vous entend encore, le soir du réveillon, dire ça avec une volonté sans faille et l’œil pétillant… On aurait pu vous croire… ou presque. 

Lire la suite…


2019

Foi et communauté N° 157 – Novembre 2019

EDITO

« Mon âme exalte le Seigneur et mon esprit s’est rempli d’allégresse à cause de Dieu mon Sauveur ; parce qu’il a porté son regard sur son humble servante » (Luc 1,47 et suivants). La réforme a deux colonnes dans sa piété : l’une, connue, c’est le Notre Père ; l’autre, magnifiquement commentée par le Réformateur allemand Martin Luther, est moins connue en terre calviniste et réformée, c’est le Magnificat de Marie. Le Notre Père est constitué uniquement de demandes, Jésus nous enseigne comment et quoi demander à Dieu. Le Magnificat de Marie nous apprend comment louer Dieu sans rien demander pour soi, louant simplement Dieu pour sa Grâce et laissant son chant nous traverser.

 


Foi et communauté N° 156 – Août 2019 (PDF)

EDITO

Comme chaque année, nos activi- tés paroissiales reprennent en même temps que la rentrée scolaire et cela après un temps des vacances d’été pour la plupart d’entre nous. Que de tâches à accomplir, que d’activités à planifier ou à organiser que de cahiers des charges à respecter et à remplir … nous attendent ! Dès la reprise de nos activités paroissiales, pour nous (bénévoles, salariés de l’EPG, mi- nistres, diacres…) la notion du « de- voir » vis-à-vis de nos engagements, pourrait être source de stress. Il me semble que cette notion du « devoir »

Lire la suite…


Foi et communauté N° 155 – Mai 2019 (PDF)

EDITO

Comptez les bienfaits de Dieu… en 2020 Nous connaissons probablement tous ce cantique. En cette fin d’année ce cantique me revient et j’avais à coeur de partager le refrain : « Compte les bienfaits de Dieu, Mets-les tous devant tes yeux, Tu verras en adorant Combien le nombre en est grand. » L’auteur utilise ici l’impératif, comme pour donner un ordre, une recommandation à l’image de David qui ordonnait à son âme de bénir l’Éternel dans le Psaume 103. Cette année 2020, avec la pandémie, les mesures sanitaires et notre nouvelle façon de vivre, j’ai compris pourquoi David avait utilisé ce temps.

Lire la suite…


Foi et communauté N° 154 – Mars 2019 (PDF)

EDITO

« M’aimes-tu ? » Dans la Bible cette question est une interrogation de lendemain de Pâques. Pour beaucoup d’entre nous, il s’agit d’une question de tous les temps.
Dans l’Evangile de Jean (21, 15-19), Jésus s’adresse à un apôtre – et pas des moindres – puisqu’il s’agit de Pierre, que l’on aime à considérer comme le « primus inter pares ».
« M’aimes-tu ? » Curieuse question ! Le ressuscité qui rencontre son disciple après sa mort et sa résurrection, ne le savait-il donc pas ?
Au risque d’un peu exaspérer son disciple, Jésus pose même cette question à Pierre trois fois de suite !

Lire la suite…


2018

Télécharger le PDF: Comité central du COE, discours de Baudoin Sjollema
le 20 juin 2018 

Versions: français, anglais

Foi et communauté N° 153 – Décembre 2018 (PDF)

EDITO

L’adolescence est une période qui n’est pas
drôle à vivre pour qui la traverse, ni pour qui accompagne celui ou celle qui la vit. Période de révolte, de remise en cause, de rejet. Période où, sans forcément dire les choses ainsi, on cherche
à donner un sens à sa vie. Et un jour le déclic s’opère, sous l’influence d’un article de journal, d’un livre, d’une rencontre, d’une émission, d’un téléfilm, d’un documentaire. L’adolescent trouve alors un contenu, un sens à donner à sa vie. La voie choisie, le contenu se doivent cependant d’être judicieux aussi bien pour l’adolescent lui-même que pour la société. C’est donc un défi difficile à relever. Plusieurs paramètres, en effet, entrent en ligne de compte dans cette démarche : les facteurs psychologiques, sociologiques, politiques et autres.

Lire la suite…


Foi et communauté N° 152 – Août 2018 (PDF)

EDITO

Je suis née sur la grande Île Rouge, Madagascar, puis j’ai grandi à Marseille, dans le sud de la France. C’est dans cette ville cosmopolite et bai- gnée de soleil que j’ai vécu la diversité, la mixité et le dialogue inter-religieux. Après des premières études de droit, et avec mon master en poche, je me suis envolée quelques mois pour la côte est des Etats-Unis, avant de discerner, à mon retour, l’envie de servir dans l’Église et d’être formée pour cela. Avec les prières et le soutien de ma famille, je me suis lancée dans cette nouvelle étape de vie. J’ai donc entamé des études de théologie à l’Institut protestant de Montpellier et obtenu mon bachelor, avant d’arriver en septembre 2014 à Genève. Dès mon arrivée, j’ai découvert l’histoire de Genève, sa réalité ecclésiale ainsi que les enjeux inhérents à la régionalisation de l’Eglise protestante de Genève (EPG), sans oublier l’intégration dans une nouvelle ville et le contact avec sa population.

Lire la suite…


Foi et communauté N° 151 – Juin 2018 (PDF)

EDITO

La nouvelle ne l’est plus, car elle a bientôt un an. Pourtant, l’écrire aujourd’hui me serre toujours autant le cœur : je m’en vais. Après 4 ans à Chêne et dans la région Arve-Lac, alors que la vie y fleurit et que les liens fraternels se nouent constamment, j’ai le choix de continuer la route avec mon mari, fraîchement nommé à Strasbourg.
Malgré la mobilité que permettent les trains, nous avons vite réalisé qu’il n’est pas possible de faire les trajets à long terme. Alors, quand un ami nous a partagé qu’un poste de diacreanimation jeunesse était vacant, à temps partiel, à Delémont, le signal nous a percutés. J’ai obtenu le poste, nous avons trouvé un logement entre nos deux lieux d’insertion, dans la région de Bâle et je fais la transition entre Genève et le Jura depuis janvier.

Lire la suite…


Foi et communauté N° 150 – Mars 2018 (PDF)

EDITO

Lors du Consistoire de septembre dernier, le Conseil du Consistoire (CC) et la Direction de l’Eglise Protestante de Genève (EPG) ont présenté quatre axes prioritaires de la mission de celle-ci pour les prochaines années. Après débat et délibération, les quatre axes ont été acceptés par l’assemblée. Pour ce faire, le Conseil du Consistoire a souhaité associer toutes les forces vives à cette réflexion, afin de déterminer comment suivre ces axes. L’un de ces axes consiste à réfléchir sur le renforcement de la place du témoignage centré sur Jésus-Christ. Le Conseil du Consistoire (CC) est en effet convaincu que nous devons concentrer l’essentiel de nos forces ces prochaines années davantage sur la mission que sur les structures et l’organisation interne.

 

 

Lire la suite…


2017

Foi et communauté N° 149 – Novembre 2017 (PDF)

EDITO

Une vaste étude réalisée récemment par la Haute École de sciences appliquées de Zurich révélait qu’en Suisse 20% des enfants subissent des violences physiques graves (coups de poings, coups de pieds, coups à l’aide d’objets, etc.) et 42% d’entre eux des violences dites légères (gifles, fessées, etc.)
C’est pour le moins troublant et cela pose la question du statut de parent. Existe-t-il un point de non retour, un moment où ce statut devrait être levé, enlevé à quelqu’un par mesure de protection de l’enfant ? Grave question, car en attendant d’être résolue, elle risque de se faire au détriment de l’enfant.
N’est-il pas singulier qu’à travers les siècles on n’ait cessé de protéger les parents.

Lire la suite…